0/5

0 avis

À la rencontre de Marguerite Burnat-Provins

Localisation : Villa Saint-Hilaire, 1 impasse E. Boursier-Mougenot (ex Bd A. Maure) à Grasse
Catégorie : Multigenre

En partenariat avec l’Association des Amis de Marguerite Burnat-Provins

La Villa Saint-Hilaire conserve un fonds important issu des œuvres de l’écrivaine et peintre Marguerite Burnat-Provins, constitué de publications, d’archives personnelles, de carnets de croquis et d’aquarelles. Un hommage lui sera rendu pendant toute une après-midi. Après la présentation de l'événement à 14h par M. Jean-Pierre Rozelot, président de l'Association des Amis de Marguerite Burnat Provins, plusieurs rendez-vous suivront :

dessin de M. Burnat-Provins @ coll. Villa Saint-Hilaire

14h15-15h30 : Conférence, Marguerite Burnat Provins : l’hallucinaire par Pascal Le Maléfan.

Les enjeux  psychopathologiques de l’acte créateur seront au centre de l’exposé du conférencier, Pascal Le Maléfan, enseignant-chercheur en psychologie clinique de l’Université de Rouen. Il évoquera notamment l'ensemble de Ma Ville, que Marguerite Burnat-Provins réalise à partir de 1914 ; il s'agit d'une fresque impressionnante de personnages aux noms étranges. Pascal le Maléfan, psychologue des neurosciences de la cognitivité et de l’affectivité, montrera que Marguerite Burnat-Provins est pleinement une artiste visionnaire.

Autoportrait de Marguerite Burnat-Provins

16h-16h45 : Présentation musicale des œuvres poétiques de Marguerite Burnat-Provins.

Violaine Bourgeois et Claire Gouton, sopranos talentueuses, interpréteront au cours d’un récital, un répertoire en lien avec l’œuvre poétique de Marguerite Burnat-Provins. Il s’agira de textes mis en musique par des musiciens célèbres en leur temps tels que Paul Lacombe ou Paul Ladmirault.

 

17h : intervention de M. le Maire pour introduire l’exposition des œuvres de Marguerite Burnat-Provins. 

 

Pour conclure la journée, une petite exposition autour de l’œuvre de Marguerite Burnat-Provins sera présentée par la Villa Saint-Hilaire sous le patronage de la mairie de Grasse.

 

Sélection bibliographique

Une sélection d'ouvrages proposée par les bibliothécaires accompagne l’événement « À la rencontre de Marguerite Burnat-Provins ». Tous les documents sélectionnés sont disponibles en consultation sur place à la Villa Saint-Hilaire ou empruntables lorsque cela est mentionné.

Téléchargez la sélection


Éléments biographiques

Marguerite Burnat-Provins naît à Arras en 1872 et meurt à Grasse en 1952. D'une famille aisée, elle accomplit des études artistiques à Paris avant d'épouser, en 1896, un architecte de Vevey, Adolphe Burnat.

C'est le début d'un séjour de douze années en Suisse romande pendant lesquelles elle peint et écrit. En 1905, elle crée la Ligue pour la beauté, futur Heimatschutz, aujourd'hui Patrimoine suisse. Son mariage avec Adolphe est rompu en 1908, événement à l'origine de son départ définitif de la Suisse.

Remariée à Paul de Kalbermatten, ingénieur valaisan, pour qui elle écrit, en 1907, « Le Livre pour toi », elle connaît des demeures éphémères, goûte aux splendeurs de l'Orient (Syrie, Liban) et de l'Afrique du Nord, en particulier du Maroc, qui sera un temps son pays d'élection et animera ses rêveries exotiques. « Le Livre pour toi » connaîtra un très grand succès, contribuant à la renommée de l'écrivain ; plusieurs rééditions suivront, dont certaines préfacées par Henry Bataille ou Marguerite Rachilde.

De 1923 à 1952, année de sa mort, elle se retire au Clos des Pins, à Grasse. Son œuvre d'écrivain est forte d'une vingtaine de volumes de proses poétiques, tandis que son œuvre de peintre comporte des tableaux de la vie rurale proches de ceux de l'école de Savièse en Valais (elle était une intime d'Ernest Biéler), des compositions décoratives et, à partir de 1914, près de trois mille dessins étranges nés d'hallucinations récurrentes dont la plus grande partie a été exécutée à Grasse.


Marguerite Burnat-Provins à la Villa Saint-Hilaire

En 1984, une malle ayant appartenu à Marguerite Burnat-Provins, est retrouvée au domicile de Mme Pélissier à Saint-Cézaire-sur-Siagne, village fréquenté par l’artiste et dans lequel elle a voulu être inhumée. Madame Pélissier en fait don à la Ville de Grasse. L’importance et la richesse de son contenu vont dynamiser l’intérêt porté à cette artiste dans le pays grassois et en Suisse.

En 1984 est créée à Grasse l’Association des Amis de Marguerite Burnat-Provins. Elle sera suivie en 1988 par la création à Lausanne de l’Association suisse des Amis de Marguerite Burnat-Provins. Une collaboration fructueuse s’établit et va contribuer à faire connaître et à diffuser l’œuvre de l’auteur. Le fonds de manuscrits originaux trouvé dans la malle va rapidement s’accroître de catalogues d’exposition, publications critiques, études…
En 2005, Madame Marie-Thérèse Roustan, voisine et amie de Marguerite Burnat-Provins à Grasse donne à la bibliothèque municipale une partie des lettres que celle-ci lui a adressées, des photographies, des cartes postales ainsi que sa documentation personnelle concernant l’artiste.

Depuis 1986, la Villa Saint-Hilaire conserve ces documents et a enrichi ce fonds par l'acquisition de diverses éditions de son œuvre littéraire, d'aquarelles originales et de toute publication autour de cette artiste. Elle mène également un travail de valorisation régulier par le catalogage de l’ensemble du fonds (dans des catalogues locaux et nationaux), par la numérisation de l’œuvre graphique et par des expositions.

L’importance de ce fonds et le travail effectué ont permis à la Villa Saint-Hilaire de devenir membre de la Fédération des Maisons d’écrivains et du Patrimoine littéraire.

 

 
 
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs